La douance est un phénomène de plus en plus connu au Québec. Pourtant, même au sein de la communauté scientifique, la définition de la douance ne fait pas consensus.

En général, la douance est caractérisée par la présence d’aptitudes exceptionnelles dans un domaine précis.

Dans les articles scientifiques, plusieurs types de douance sont proposés. La douance intellectuelle est étudiée plus fréquemment dans les études empiriques (avec des données probantes). Elle est donc généralement reconnue par les professionnel.les de la santé. Les autres types de douance sont principalement abordés dans des modèles théoriques. Ainsi, ils sont plus controversés.

La douance intellectuelle

La douance intellectuelle est la plus étudiée et documentée. Pour cette raison, plusieurs scientifiques préfèrent utiliser le terme haut potentiel intellectuel que douance, un mot qu’ils considèrent moins précis ou moins scientifique. Personnellement, j’ai choisi d’utiliser le terme douance dans mon blog et ma page Instagram car je trouve ce concept plus accessible et que je trouve les modèles théoriques de la douance vraiment pertinents.

Comme son nom l’indique, la douance intellectuelle est définie par des aptitudes exceptionnelles dans le domaine intellectuel.

Elle est mesurée principalement par le quotient intellectuel (QI). Dans les études empiriques, les équipes de recherche déterminent un seuil au-delà duquel il y a une douance (p. ex., un QI de 115, 130 ou 140 à une échelle de Weschler). Le seuil ne fait pas consensus auprès de la communauté scientifique. Par contre, il est important car il influence la prévalence de la douance intellectuelle dans la population, un seuil de 130 signifierait que 2.3% de la population serait douée, alors qu’un seuil de 120 inclurait 9.1% de la population. Plus le seuil augmente, moins il y a de personnes incluses.

En clinique, les neuropsychologues incluent le QI dans leur évaluation, mais ces professionnel.les utilisent également d’autres mesures et leur jugement clinique afin de déterminer ou non la présence d’une douance intellectuelle. Il est donc primordial d’avoir une évaluation complète du fonctionnement cognitif pour identifier la douance intellectuelle.

La douance intellectuelle est parfois mesurée par le rendement scolaire, ce qui est problématique. En effet, le rendement scolaire n’est pas fortement associé au quotient intellectuel des individus. D’ailleurs, le phénomène de sous-performance est souvent étudié chez les personnes ayant une douance intellectuelle. Pour diverses raisons, certaines d’entre elles ne performent pas à leur plein potentiel à l’école. Par exemple, certaines personnes vont sous-performer afin d’être acceptées par leurs pairs et ne pas subir de rejet. D’autres personnes douées peuvent également être démotivées par le contexte scolaire et se désengager petit à petit de l’école.

La douance intellectuelle est la plus étudiée des différents types de douance, car nous avons des outils de mesure fiables et standardisés afin de mesurer l’intelligence, ce qui n’est pas le cas pour la créativité, l’engagement envers une tâche ou encore la sphère sociale.

Les autres types de douance

D’autres types de douance ont été proposés par des chercheurs comme Joseph Renzulli et Françoys Gagné. Ces différents types de douance sont plus controversés puisqu’ils sont difficiles à mesurer. Il n’y a donc pas assez d’études empiriques à ce jour (avec des données probantes) qui démontrent leur existence. Il s’agit souvent d’articles théoriques, donc des idées qui doivent être rigoureusement testées avant d’être acceptées par la communauté scientifique.

Les scientifiques ne savent pas encore comment mesurer des habiletés exceptionnelles sociales, créatives, musculaires, etc. Cela rend très complexe la possibilité d’effectuer des études basées sur ces modèles. Néanmoins, ce sont des modèles qui peuvent être très utiles pour alimenter nos réflexions et pour mieux comprendre certains cas cliniques.

Le modèle des trois anneaux de Renzulli

Selon le modèle des trois anneaux de Renzulli, il existe deux types de douance. Tout d’abord, il y a la douance intellectuelle, qui est décrite plus haut. Ensuite, il existerait une douance créative-productive qui elle, serait caractérisée par de hautes aptitudes naturelles dans un domaine précis (5% de la population), un haut niveau d’engagement envers la tâche et finalement, une grande créativité. La douance créative-productive ne serait pas adéquatemment mesurée par les tests conventionnels de QI.

Selon Renzulli, l’objectif n’est pas d’identifier des personnes douées. L’objectif de ses recherches est, entres autres, de fournir un environnement adapté aux jeunes qui montrent des manifestations de la douance (une grande créativité, un grand engagement, une facilité à apprendre, etc.).

Renzulli souligne que la douance se manifeste chez certains individus, dans certains contextes, à certains moments de leur vie.

Le modèle différencié de la douance et du talent (MDDT) de Gagné

Le MDDT de Gagné est un modèle fort intéressant, mais assez complexe. Je vous en reparlerai certainement dans un prochain article, mais Gagné propose de différencier la douance du talent. Ainsi, la douance serait définie par les habiletés naturelles (10% de la population), tandis que le talent serait mesuré par les compétences d’une personne à un moment donné. Le développement du talent dépend de nombreux facteurs, autant personnels (p. ex. la motivation) qu’environnementaux (p. ex., opportunités d’apprendre, l’école, la famille).

Ce modèle soulève un enjeu important. Identifier une personne comme étant douée sur la base de ses compétences (ou talents) dans un domaine précis, comme une haute performance à l’école/au travail ou dans un sport, comprend des risques. Il est difficile de décerner si la personne performe en raison d’habiletés naturelles ou d’un environnement stimulant et propice à la performance. Cet enjeu est primordial actuellement, alors que de nombreux chercheurs et chercheuses s’intéressent à la sous-représentation des enfants provenant de milieux défavorisés ou de communautés marginalisées dans les classes spécialisées en douance, notamment aux États-Unis.

En conclusion

Cet article avait pour but d’effectuer un résumé de mes lectures concernant les différentes définitions de la douance. Si vous l’avez apprécié, qu’il vous a fait réfléchir ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire sur Instagram @douance.science ou par courriel au catherinecpaquet@protonmail.com.

Pour recevoir les prochains billets de blog directement par courriel, inscrivez-vous ici.

Références :

Carman, C. A. (2013). Comparing apples and oranges: Fifteen years of definitions of giftedness in research. Journal of Advanced Academics, 24(1), 52-70.

Gagné, F. (2020). Differentiating Giftedness from Talent: The DMGT Perspective on Talent Development. Routledge.

Renzulli, J. S., & Reis, S. M. (2018). The three-ring conception of giftedness: A developmental approach for promoting creative productivity in young people. In S. I. Pfeiffer, E. Shaunessy-Dedrick, & M. Foley-Nicpon (Eds.), APA handbooks in psychology®. APA handbook of giftedness and talent (p. 185–199). American Psychological Association.

Siegle, D., & McCoach, D. B. (2018). Underachievement and the gifted child. In S. I. Pfeiffer, E. Shaunessy-Dedrick, & M. Foley-Nicpon (Eds.), APA handbooks in psychology®. APA handbook of giftedness and talent (p. 559–573). American Psychological Association. 

Affiliations

Catherine Cimon-Paquet est étudiante au doctorat à l’UQAM. Elle est financée par le Conseil de Recherche en Sciences Humaines du Canada (2021-2024) et a précédemment reçu du financement des Fonds de Recherche du Québec - Société et Culture, la fondation de l’UQAM, la faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université de Montréal. Elle est présentement membre bénévole du comité scientifique de l’Association québécoise pour la douance et du comité exécutif du Regroupement québécois de psychologie positive. Elle n’a aucun conflit d’intérêt à déclarer. Son point de vue n’est pas représentatif des organisations auxquelles elle est affiliée.